META NAME="Keywords" CONTENT="macro,objectif macro,flash macro,diffuseur macro,mise au point,ouverture"

Les 10 conseils pour la réussite de ses photos en macro


La photo macro

Qu'appel ton la photo macro
La photographie dite macro est la prise de vue rapprochée d'un petit sujet qui apparaîtra en gros plan avec un maximum de détails sur une photo .

Que peut-on photographier en macro*
Les petits sujets comme les fleurs, les insectes, les textures (mousses, surfaces de roches, nourritures, toutes les surfaces où il est possible de faire ressortir des détails peu perceptibles ou invisibles à l'oeil nu).

L'équipement : utilisez un appareil-photo reflex équipé d'un objectif macro (d'une focale de 50 ou 60, 90,105, 180 mm) de marque Tamron, Sigma ou de la marque du reflex utilisé. Cet objectif doit être au format 1/1, les zooms ne sont jamais macros malgré la spécification macro dans leur description pour certains d'entre eux, ils n'ont pas un rapport 1/1 (un sujet d'un cm fera 1 cm sur le capteur sur un objectif macro).
D'autres équipements peuvent être utiles, un flash annulaire de préférence, un réflecteur (un parapluie ou une surface bricolée), un trépied ou un monopode (moins encombrant, moins lourd et plus facile pour déplacer la mise au point.
Pour l'utilisation d'un monopode une rotule inclinable verticalement est indispensable pour le cadrage du sujet. Si vous inclinez sans rotule le monopode pour régler la mise au point vous perdez votre cadrage, la rotule permet de compenser cette perte en relevant ou en abaissant l'objectif du reflex.



Quel objectif utiliser pour la macro sans se ruiner

Le Choix de l'objectif: il faut tenir compte des distances mini de mise au point, avec un objectif macro de 50 mm il faudra approcher l'objectif à environ 8 cm du sujet à photographier pour une prise de vue optimale, avec un objectif de 100 mm à 15 cm environ et avec un objectif de 150 mm à environ 22 cm.
La distance mini de mise au point n'est pas à négliger, approcher l'objectif à 8 cm d'un insecte sans le faire fuir n'est pas aisé sans compter le risque de se faire piquer par un bourdon par exemple. un objectif macro de 150mm ou 180 mm serait l'idéal mais présente des inconvénients, le plus important est le prix qui est de plus de 1100 euros alors qu' un 105 mm à un prix autour de 700 euros pour un objectif propriétaire et moins de 400 euros pour un tamron 90 mm DI qui est aussi performant qu'un objectif propriétaire et de bonne construction. De plus un objectif de longue focale est plus lourd et moins maniable et la mise au point plus délicate.


La grande utilité du flash en macro

Il existe trois sorte de flash
Le flash annulaire est un anneau qui se monte au bout de l'objectif. Ainsi la lumière générée par le flash provient d'un anneau entourant le sujet. La lumière est diffuse.
Le flash cobra qui se monte sur la griffe du reflex et à pour avantage le fait d'être orientable.
Le flash intégré du reflex est la solution la moins onéreuse seul l'achat d'un diffuseur est nécessaire.

coeur de rose
coeur de rose 1

Deux photos macro prisent avec le flash intégré du reflex

Sans le flash, sur les deux photos si-dessus, le sujet qui est la partie centrale d'une rose complètement fanée et mouillée seraient en grande partie floue mise à part la zone de mise au point. Le fort agrandissement du sujet par rapport à la réalité( mise au point au plus près du sujet ) entraîne une faible profondeur de champ à une grande ouverture. Ces photos ont été prise avec Les réglages du reflex suivants: la sensibilité iso en auto, priorité à l'ouverture, le mode d'exposition en mesure spot et l'ouverture à F22.

Le diffuseur de lumière utilisé pour le flash

C'est un diffuseur de Type Gary Fong qui à été acheté pour sept euros frais de port compris sur Ebay et qui se fixe sur la griffe flash du reflex.


diffuseur flash en place
diffuseur flash

dix conseils pour réussir ses photos en macro

*Il faut bien régler le viseur de son reflex numérique à l'aide de la petite molette se situant généralement à la droite du viseur.
*Bien surveiller la distance de mise au point le moindre mouvement par rapport au sujet le rendra flou (une prise de vue à main levée peut demander plus de cinq déclenchements pour obtenir un sujet bien net) .
*Le mode priorité à l'ouverture ou bien le mode manuel sont les seuls utilisables en photo macro.
*La mise au point se fait en générale en mode manuel .
*La vitesse doit être la plus élevée possible 1/125 minimum.
*Comme pour tous les autres modes photos (paysages, portraits, architectures…) la profondeur de champ sera plus grande si l'ouverture est petite (diaphragme de F8 à F22 par exemple en macro).
*Si on utilise une ouverture de F2.8 sur un insecte en réalisant la mise au point sur son oeil la tête sera net et le reste du corps sera flou .
*Avec une ouverture de F22 l'utilisation d'un flash ou d'une source lumineuse sera nécessaire .
*Une montée en sensibilité (iso) peut aussi être une solution si l'on reste dans le raisonnable (perte de détails, bruit).
*Il est préférable d'utiliser le format Raw, les logiciels de post-traitement Raw permettent la récupération des hautes lumières et offrent des outils avancés permettant de travailler sur les couleurs sélectivement.
Pour que le sujet photographier ressort plus sur la photo, évitez les fonds trop contrastés.

Ce qu'il faut connaitre sur la profondeur de champ

Papillon
insecte 1
insecte 2
guepe
guepe 1
guepe 2

Les difficultés de la macro

Le vent, aussi faible qu'il soit fait bouger les éléments sur les quelles les insectes sont posés et empêche une mise au point précise. Dans une telle situation une tierce personne peut vous aider en tenant l'élément trop souple, il est possible aussi de placer un parapluie devant ou derrière le sujet pour le protéger du vent .
les mouvements du sujet à photographier sont aussi problématiques, les abeilles et les bourdons par exemple se déplacent sans cesse de fleur en fleur et il faut effectuer la mise au point très rapidement. C'est pour cela qu'il est plus facile de prendre des photos en macro le matin ou le soir quand pleine après midi, lors de ces périodes les sujets étants généralement plus calmes.
Il est difficile d'éviter la perte de mise au point surtout avec une grande ouverture (F2.8), un trépied peut s'avérer d'une grande utilité pour éviter le bougé du photographe, un déplacement du reflex de 1 mm et le sujet devient flou, mais les pieds peuvent vous empêcher dans certaines circonstances l'approche du sujet à photographier. Il est possible aussi de se stabiliser avec un monopode moins encombrant qu'un trépied surtout en randonnée.